Voitures hybrides, hybrides rechargeables, électriques et à hydrogène : quelles différences ?

Avec les avancées technologiques de ces dernières années, la motorisation ne se résume plus en une comparaison entre le diesel et l’essence, grâce à l’apparition de nouvelles sources d’énergie comme l’électrique et l’hydrogène. Totalement autonome ou combinant à la fois les deux technologies, les voitures d’aujourd’hui se veulent plus écologiques et plus confortable à utiliser. Il existe même une très large gamme et il est parfois difficile de s’y retrouver.

Conception et motorisations différentes

Le point commun entre voitures hybrides et voitures électriques c’est la présence d’une batterie et d’un moteur électrique, fonctionnant seul ou associé au moteur thermique.

Les hybrides classiques sont propulsés par un moteur thermique auquel s’ajoute un petit moteur électrique et une batterie alimentée grâce à l’énergie cinétique récupérée lors des phases de freinage et de décélération. Ce petit moteur ne dispose que d’une autonomie limitée et ne permet donc pas les longs trajets. En revanche pour l’hybride rechargeable, ce moteur électrique est plus gros et résiste plus longtemps. Ces différents hybrides s’ouvrent donc à une clientèle très large et varié.

La voiture électrique quant à elle ne dispose d’aucun moteur thermique et ne fonctionne qu’avec un moteur électrique et une batterie, d’où son caractère silencieux pendant la conduite.

Pour ce qui est de la voiture à hydrogène, le moteur comporte un réservoir contenant de l’hydrogène et fonctionne grâce à une pile à combustible (PAC). Par l’intermédiaire d’une réaction chimique, cette pile actionne le moteur et lui permet de fonctionner comme un véhicule électrique.

Quelle voiture est la moins polluante pour l’environnement ?

S’il y a une chose à retenir, c’est qu’aucune voiture n’est totalement propre. Il en est ainsi par exemple du moteur à hydrogène dont la production nécessite une quantité considérable en charbon ou en énergie nucléaire, portant ainsi atteinte à son intérêt écologique.

Sur les modèles hybrides, le moteur électrique ne joue qu’un rôle limité, laissant toujours une large place au moteur thermique jugé trop polluant. Les professionnels conseillent quand même de se tourner vers les hybrides rechargeables, dont l’autonomie en full électrique est plus importante.

Malgré les nombreuses polémiques sur la fabrication et le recyclage des batteries, la voiture totalement électrique est considérée comme la plus aboutie. Elle est également la plus rentable sur le long terme avec le prix plus abordable des recharges.

Quel avenir pour cette nouvelle génération de voiture ?

La plupart des constructeurs d’aujourd’hui ambitionnent tous de révolutionner la manière de se déplacer. Les principales questions concernant ces véhicules d’un nouveau genre concernent leur fiabilité, et surtout leur rentabilité. Il faut aussi savoir que voitures hybrides, électriques et à hydrogène ne possèdent pas tous la même autonomie. En Europe, les voitures électriques ne rencontrent pas encore le succès espéré, contrairement aux États-Unis avec la marque Tesla considérée comme la référence mondiale. Se déplacer d’une façon plus responsable apparaît pourtant indispensable dans la perspective d’une protection plus efficace de l’environnement. La multiplication des bornes de recharges est donc à envisager pour encourager l’achat de ce genre de voiture plus écologique en plus des primes déjà accordées au moment de la conversion.

A quoi sert Bison Futé ?
Quelles sont les règles de stationnement en ville ?